Mon panier
Aucun article

Café, caféine et hypertension

jeudi 17 mai 2018
Café, caféine et hypertension

Un Français sur 3 est hypertendu et une prise en charge précoce, avec une meilleure hygiène de vie, permet d'éviter les complications. Limiter le sel, avoir une alimenttaion moins riche, et pratiquer 30 minutes par jour d'activité physique comme la marche à pieds. L'éducation théraeutique vise également à supprimer l'alcool car il est hypertenseur et le tabac qui durcit les artères déjà abimées.

 

 

Quant à la consommation de café, il faut différencier les effets du café de ceux de la caféine.


Plus de 100 études cliniques ont évalué les effets de la caféine sur la pression artérielle.

De manière générale, la prise de caféine était associée à une augmentation faible mais significative de la pression artérielle.

Cette augmentation s’observe essentiellement pour une prise supérieure à 410 mg par jour. 


Cependant, le café est une boisson complexe, composée de plus de 1000 substances chimiques ayant pour beaucoup des propriétés biologiques.

Par conséquent, d’autres substances que la caféine pourraient avoir un effet sur le système cardiovasculaire.

C’est notamment le cas des acides chlorogéniques qui sont capables de réduire la pression artérielle. C’est en partie la raison pour laquelle la consommation de café pourrait avoir aucun impact sur le développement de l’hypertension, et pourrait même en réduire très légèrement le risque.

 

Un café apporte entre 50 et 100mg de caféine.

Pour les personnes souffrant d’hypertension, qui sont plus sensibles à la caféine, il est préférable de limiter la consommation de café à 3 tasses de café par jour.

 

 

Boire du café de façon raisonnable (3 tasses par jour maximum) est donc tout à fait possible.

 

 

 

 

Retrouvez ici plus d'information sur l'hypertension artérielle 

 

 

Références: 

(1) Wikoff et al., Food Chem Toxicol., 2017, (2) Gunter et al., Ann Intern Med., 2017, (3) Park et al., Ann Intern Med., 2017, (4) Crippa et al., Am J Epidemiol., 2014, (5) Larsson et al., Am J Epidemiol., 2011, (6) EFSA, 2015, (7) Noorzij et al., J Hypertens., 2005, (8) Palatini et al., Int J Cardiol., 2016, (9) Zhao et al., Hypertens Res., 2012, (10) Steffen et al., J Hypertens., 2012, (11) Watanabe et al., Clin Exp Hypertens., 2006, (12) Grosso et al., Nutrients, 2017, (13) Lopez-Garcia et al., Clin Nutr., 2016, (14) Turnbull et al., Regul Toxicol Pharmacol., 2017, (15) Christensen et al., Am J Clin Nutr., 2001, (16) Kempf et al., Am J Clin Nutr., 2010, (17) Molnar et al., Am J Cardiol., 2015, (18) Boon et al., Food Funct., 2017

 

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter