La chrononutrition

chrononutrition cafe

La chrononutrition

Apprenez à respecter vos rythmes biologiques et à manger au bon moment ! En effet, si vous souhaitez contrôler votre ligne, perdre du poids, ou simplement prendre soin de vous, la meilleure manière d’y parvenir est de respecter les besoins de son corps. Pour cela, il faut savoir s’écouter ! Ecouter son corps lorsqu’il réclame des protéines, ne pas le frustrer, ne pas réduire les quantités à tout prix, ne pas se priver de tel ou tel aliment. Les régimes provoquent la frustration et donc l’effet yo-yo. Le corps reprend le poids perdu dès que le régime est arrêté. Alors, on vous explique tout sur la chrononutrition, ou l’art de bien manger au bon moment. 

Qu’est-ce que la chrononutrition ?

La chrononutrition, est basé sur le respect des rythmes biologiques de l’organisme. La chrononutrition consiste à consommer le bon aliment, en bonne quantité et au bon moment. En effet, selon le moment où on le consomme, un même aliment peut avoir différent effet sur le corps. Soit il peut être bien assimilé par l’organisme, soit suivre directement les “voies de stockage” pour aller se loger là où l’on ne veut pas : les hanches, les fesses, le ventre… Avec la chrono-nutrition, il s’agit de respecter notre horloge biologique et de suivre les variations métaboliques de notre corps. 

Constat actuel 

Le petit déjeuner est absent ou trop riche en glucides rapides. Le déjeuner est trop léger et le dîner trop riche en lipides, glucides et calories. Ces habitudes inadaptées engendrent des compulsions glucidiques à 11h, 17h et le soir. Les grignotages sont donc fréquents et cela provoque un dérèglement de l’effet « satiété ». Il faut donc apprendre à mieux équilibrer ses apports nutritionnels, gérer le stress, faire du sport (50 minutes 3 fois par semaine) et maintenir sa masse musculaire.

petit dejeuner chrononutrition

Avec la chrononutrition : 4 repas par jour

Notre corps sécrète des hormones (insuline et cortisol) environ toutes les 4 heures. C’est le temps moyen qu’il faut à notre organisme pour digérer et donc éviter les risques de stockage. C’est pourquoi à chaque fois que notre corps réclame de la nourriture pour fonctionner correctement, il est important de lui apporter les bons aliments au bon moment. Ce qui se traduit par : du gras au petit-déjeuner, un repas dense au déjeuner, sucré au goûter et léger au dîner.

La chrononutrition en pratique

Petit déjeuner

Le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. Il permet de faire le plein d’énergie pour être dynamique toute la journée et éviter le coup de pompe de 11h et les grignotages. Pas question de le sauter ou d’avaler une simple tasse de café. En effet, pendant le sommeil, le corps a brûlé de nombreuses calories pour se régénérer et au réveil les batteries sont à plat. L’organisme a donc besoin de carburant pour bien attaquer la journée. Il doit donc être copieux et composé de :
Protéines : œufs, fromage, jambon, bacon.
Glucides lents : pain ou céréales brutes (on évite la mie blanche).
Lipides saturés : yaourts, fromage, beurre.
Des fruits, plutôt entiers que pressés.
On ne compte pas les calories, puisque le corps a toute la journée pour les dépenser.

dejeuner chrononutrition

Déjeuner

Le déjeuner permet au corps de rester en forme le reste de la journée. Il doit être bien conçu pour éviter le grignotage de l’après-midi et pour alléger le dîner. Le plat unique est privilégié et il se compose principalement de protéines animales et de féculents. Les lipides y sont moins présents qu’au petit-déjeuner. On retrouve donc :
Protéines : viande, poisson, œufs.
Légumes et fibres.
Glucides lents (pâtes, riz..).
Lipides idéalement d’origine végétale : huile d’olive et de colza (non saturées).

Goûter

En chrono-nutrition, le goûter est important. C’est lui qui va apporter le carburant nécessaire à l’organisme pour tenir jusqu’au soir sans avoir à se jeter sur tout et n’importe quoi à l’heure du dîner, heure où le corps a tendance à stocker. Le goûter permet d’éviter le grignotage. Au goûter, on fait place au sucré et on se fait plaisir avec des fruits frais ou cuits ou secs, des oléagineux riches en acides gras (une poignée d’amande, noix ou noisettes) ou du chocolat noir à 70% (30 g).

Dîner

Pour le dîner, on opte pour une alimentation légère qui ne va pas saturer le travail de l’organisme lors du sommeil. Il doit être allégé par rapport au déjeuner, pour assurer un sommeil paisible et éviter la prise de poids. On choisit des aliments facilement assimilables : 
Protéines : fruits de mer, poisson, viande blanche.
Légumes et fibres.
Glucides lents (sauf si on souhaite perdre du poids).
Lipides : huile végétale d’olive et colza ou noix ou cameline.
Le soir, on évite sucres rapides, graisses et féculents pour ne pas relancer la sécrétion d’insuline.

diner chrononutrition

En pratique, il s’agit simplement d’être à l’écoute des besoins de notre organisme pour lui donner ce dont il a besoin, au bon moment.
Le matin, notre corps a besoin de carburant pour recharger ses batteries : sucres, graisses et protéines lui sont nécessaires.
Le midi, privilégiez les protéines et les féculents. Pour ne pas activer trop rapidement l’insuline, le dessert est à éviter ou devra être léger.
Le soir, mieux vaut ne pas le surcharger en lui donnant des aliments faciles à digérer et éviter les aliments sucrés et gras, qui, concrètement, ne lui servent à rien et seront stockés.
Aucun aliment n’est vraiment interdit, le tout est de bien respecter le principe de le consommer au bon moment ! Vous pouvez compléter vos repas par du thé ou du café. Le café Fit Espresso vous aide à réduire les envies de grignotage.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *