Mon panier
Aucun article

stopper les envies de grignotage

mardi 08 janvier 2019
stopper les envies de grignotage

Stress, fatigue, gourmandise, besoin de réconfort, les aliments grignotés à toute heure de la journée ne sont pas sans incidence sur la santé.

Le grignotage, c’est manger entre les repas et de façon quasi automatique et par petites quantités fractionnées, sans envie d’un aliment spécifique.

C’est manger des bouts de fromage en préparant le dîner ou piocher dans une boîte de biscuits.

Le grignotage est plus souvent sucré plutôt que salé. Ce sont des aliments gras et sucrés (gâteaux, bonbons, pâtisseries, barres chocolatées, chips…), et cet apport alimentaire se rajoute souvent aux repas classiques, déséquilibrant ainsi la ration alimentaire avec souvent pour conséquence la prise de poids. De plus, ce mode de consommation conduit à manger parfois beaucoup avant d’être rassasié.

 

Quelles sont les raisons de grignoter?

Le grignotage émotionnel.

C’est l’envie de sucrepour combler stress, colère, tristesse, frustration et tenter d’apaiser ces émotions.

On cherche à combler un vide et ces émotions négatives ont tendance à nous faire manger, comme un réflexe qui nous donne ces pulsions. Sur le coup, cela nous apaise mais ensuite cela nous met en colère et nous culpabilise. Et petit à petit nos prenons du poids, ce qui nous affecte aussi, bien-sûr…

 

Le déséquilibre hormonal lié à une carence en sérotonine.

Cette hormone du bonheur et du bien-être régule aussi notre gestion du stress et notre appétit, et est stimulée par le sucre

Le sucre ne nous donne que quelques brefs instants de « bonheur » pour ensuite des conséquences moins agréables car il acidifie, déséquilibre la flore intestinale, créé des hypoglycémies, fait prendre du poids.

La flore intestinale est le siège de notre production en sérotonine et mais aussi celui de notre système immunitaire. Le sucre déséquilibre cette flore donc la production de sérotonine est inhibée, alors on mange du sucre etc…

Pour rester en bonne santé, être heureux et arrêter de s’alimenter de façon compulsive, il faut donc aussi prendre soin de sa santé intestinale (voir article)

 

Quelles sont les conséquences du grignotage?

Le grignotage n'est pas sans incidence sur la santé. En effet, les professionnels de santé s'inquiètent du rôle qu'il joue dans le surpoids et l'obésité. Le grignotage apporte en moyenne 484 kcal/jour aux grignoteurs réguliers et 273 kcal/jour aux occasionnels.

En multipliant les prises alimentaires en dehors des repas, cela augmente sensiblement les apports caloriques sur la journée : l'excès énergétique est alors rapidement transformé par l'organisme en masse grasse.

De plus, grignoter n'est pas très bon pour les dents car à chaque prise alimentaire, des sécrétions acides présentes dans la salive attaquent l'émail dentaire et augmentent le risque de caries. Les aliments les plus cariogènes étant les aliments "collants", sucrés et/ou gras.

 

Comment calmer l’envie de grignoter?

Mieux manger

Prendre un petit déjeuner avec assez de glucides à index glycémique bas, contenus dans les céréales complètes, pour que l’énergie délivrée s’étale sur toute la matinée, évitant les fringales.

Au déjeuner, manger suffisamment de protéines (satiétantes) et de glucides à IG bas pour être callé toute l’après-midi.

 

Augmenter son taux de sérotonine. Pour freiner l’envie de grignoter en ré équilibrant son alimentation. Manger des produits naturels, bruts et non transformés, plus de fruits et légumes crus, se reposer, faire parfois des cures de probiotiques pour une meilleure santé intestinale.

 

Etre à l’écoute de soi même

Nous sommes nerveusement sollicités et épuisés par le rythme intense, le stress et les pressions du quotidien et du travail, l’omniprésence des écrans et des médias dont les messages sont plutôt négatifs voire oppressants.

Une pause pour recharger le cerveau quelques instants peut faire du bien. Ainsi on réussi à prendre la décision de ne pas dévorer le paquet de bonbons car on sait que cela ne nous fera pas du bien, et on choisit ainsi de faire autrement.

Il faut prendre le temps de souffler, de se reconnecter à soi-même. Cela peut parfois suffire pour faire passer une envie de manger.

Il faut essayer de partager et d’exprimer ces émotions avec quelqu’un pour les libérer.

 

Respirer pour calmer ses envies.

On peut calmer le mental et le tourbillon émotionnel en s’arrêtant quelques instants et en se concentrant sur la respiration abdominale.

Pratiquer la pleine conscience 

Pour s’approprier l’instant présent. Pleinement présent dans ce que l’on fait, dans ce que l’on pense, nous avons le choix d’agir de telle ou telle façon : grignoter ou pas, aller parler avec un collègue plutôt que d’aller prendre une barre chocolatée etc.

Être présent dans notre vie pour ne pas être esclave de nos émotions et pulsions alimentaires.

Méditer 

Sous forme d’une petite pause pour observer sa respiration, tout simplement : en quelques minutes le taux de sérotonine peut remonter.

 

Faire autre chose!

Celà peut permettre d'éviter de manger quand l’envie est impérieuse! Débuter par la pleine conscience et choisir de faire autrement : ne pas grignoter par stress, anxiété ou tristesse mais préférer parler avec une personne de confiance, ou encore prendre l’air, faire des exercices de relaxation, de respiration, de yoga.

 

Afficher des phrases positives

Surtout si l’envie est émotionnelle et que c’est l’angoisse qui en est la cause principale. On peut écrire des phrases comme : « Je suis calme, je suis en harmonie avec moi-même » « Je suis bien, je n’ai pas besoin de manger pour combler un vide »  

S’hydrater

La soif peut donner envie de grignoter (et principalement sucré ). 

Prendre l’habitude de boire un verre d’eau ou un FIT espresso de Fitalety, ou encore une tisane quand l’envie monte.

Manger un en cas sain

Comme une pomme, des amandes, un yaourt ou un fromage blanc.

Se brosser les dents 

Cela peut être efficace si on a terminé son repas!

 

 

 

Il faut du temps pour arrêter une habitude et faire le choix de reflexes plus sains.

On opte pour des gestes santé plutôt que des régimes: à proscrire car ils entrainent des restrictions qui créent des frustrations qui peuvent alors engendrer des compulsions alimentaires parfois intenses. 

On remplace des aliments qui nous nuisent par des alternatives plus saines que l’on apprécie, on ajoute de bons aliments et on diminue certains mais progressivement pour ne pas se brusquer.

Fitalety vous aide dans cette reprise en main, avec 2 capsules par jour de Fit Espresso, qui vous aide à contrôler vos pulsions sucrées et limite vos grignotages, conseillé en cures de 2 mois.

 

 

 

 

 

 

Nous vous recommandons